CONFÉRENCES

La compagnie LABKINE propose des conférences en lien avec la cinétographie Laban et les ressources qu'elle produit.

L'ÉCRITURE INTUITIVE DE MERCE CUNNINGHAM

L'EXEMPLE DE "SEPTET" (1953)

 

 

conférence proposée par Noëlle Simonet et Lise Daynac

durée : 1h00

Merce Cunningham explore les possibles du corps en mouvement dans l'espace et dans le temps.

Nous entrerons dans le détail de la partition écrite dans le système Laban d'un extrait de son oeuvre "Septet" pour dévoiler une de ses recherches sur les possibilités de circuler dans l'espace, sur une courbe et sur une ligne droite.

La partition révèle les éléments de logique dans les combinaisons d'unités de mouvement. Elle permet de découvrir un ensemble très construit, savant, même complexe. Merce Cunningham arrive pourtant à faire émerger une impression de chaos, une suite d'événements imprévisibles circulant librement au gré des danseurs.

Nous vous proposons de voir les croquis de parcours de Septet comme des tableaux abstraits et les signes de la partition Laban comme signifiants de la danse de Cunningham, de la singularité et de l'intelligence de son écriture chorégraphique.

 

 

Noëlle Simonet et Lise Daynac ont réalisé le livre-DVD #02 Transfert et tours, ouvrage dans lequel l'étude est focalisée sur les pas et les girations constitutives des déplacements des danseurs, avec le support des partitions des oeuvres écrites en cinétographie Laban, dans  quatre extraits d'oeuvres : Septet de Merce Cunningham (1953), Air for the G String de Doris humphrey (1928), Sunrise of the Planetary dream collector de Lucinda Childs (1998) et trois boléros d'Odile Duboc (1996).

RUDOLF LABAN : UN ARTISTE VISUEL

Du dessin au mouvement : l'élaboration d'un système

 

 

conférence proposée par Noëlle Simonet et Lise Daynac

durée : 1h00

Qu’est-ce qu’un système de notation du mouvement ? Comment représenter en signes une séquence de mouvements et traduire corporellement la partition d’une œuvre chorégraphique ? Quel regard et quelle analyse sur le corps en mouvement ce système permet-il ?

Nous proposerons des éléments de réponse en présentant les recherches de Rudolf Laban sur la création de la Cinétographie Laban et ses théories sur l’harmonie de l’espace.

D’abord dessinateur et grand observateur du corps et du mouvement, Rudolf Laban ne s’est intéressé à la danse que dans un second temps. Représenter le mouvement, son flux, sa dynamique, son inscription dans l’espace et son rapport au temps sont des défis que peuvent partager les artistes d’art visuel et d’art chorégraphique.

Rudolf Laban en a fait une vie de recherche.

© 2023 par Troupe de théâtre. Créé avec Wix.com
 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus