PÉDAGOGIE

Nous sommes conscients de l’indispensable nécessité de transmettre aux danseurs, aux créateurs, aux élèves et aux amateurs de danse la richesse et la variété du mouvement contenues dans le répertoire.
En s’appropriant les oeuvres, l’interprète ou l’élève enrichit ses connaissances sensibles, son vocabulaire corporel et son expérience directe et vivante aux oeuvres. Chacune des oeuvres suscite auprès d’un danseur ou d’un chorégraphe une expérience unique qui interpelle et questionne sa propre démarche.
Cette « littérature » de la danse offre un choix d’oeuvres issues de périodes et d’origines diverses. Le public découvre la variété du mouvement et des idées contenue dans ce répertoire. Cet accès à la culture est un appui essentiel pour mieux aborder et apprécier la diversité et la créativité contemporaine.
Nous avons à notre disposition un large répertoire d'oeuvres à explorer et nous avons développer trois outils pédagogiques numériques : #01 Le croquis de parcours, #02 Transferts et tours et #03 Corps-Espace, qui sont des appuis essentiels pour s'initier à l'écriture du mouvement Laban, entrer dans un choix d'oeuvres pour les analyser, les observer, et entrer dans le mouvement pour explorer, inventer, créer.

 

Nous proposons plusieurs type d'ateliers pédagogiques et artistiques pour danseurs amateurs et/ou en formation dont vous trouverez quelques exemples ci-après :

- Apprendre une danse chorale du répertoire ou issue d'une création de Valeria Giuga  : l'expérience du mouvement de choeur

- Toucher à l'écriture du mouvement Laban pour se forger une culture chorégraphique et développer l'exploration et la créativité : autour des outils pédagogiques #01 Le croquis de parcours et #02 Transferts et tours

- Apprendre une oeuvre du répertoire : déchiffrer, transmettre, interpréter (voir le catalogue des oeuvres du répertoire remontées par la compagnie)
 

WE ARE DANCING

apprendre une danse chorale

chorégraphie Valeria Giuga, d'après "She was dancing"

pour un groupe de danseurs amateurs

voir détails ici

LA VAGUE

apprendre une danse chorale du répertoire

 

chorégraphie d'Albrecht Knust (1930)

pour un groupe de danseurs amateurs

L’apprentissage d’une danse chorale permettra aux élèves danseurs ou de différents
établissements scolaires de se rassembler et de participer à un événement de grande
envergure suscitant une dynamique autour de la danse, dans un lieu de la ville : un parc, un site ou une place.
Cet apprentissage se fera en relation avec un travail sur l’écriture du mouvement.

À l’aide de mouvements simples mais suggestifs, les danseurs de « La Vague », solidaires et responsables, évoquent dans un même mouvement le flux et le reflux de la mer. Ils expriment tantôt les ondulations de l’eau, le  frémissement des vaguelettes, tantôt le déferlement des rouleaux et la puissance des tourbillons.

Les danses chorales sont remontées et interprétées à partir de leur partition.
La compagnie LABKINE propose de transmettre l’oeuvre d’origine et à partir de l’analyse de la gestuelle qui la compose et de l’étude de son écriture et d’en inventer une suite.
Au début de chaque séance, une préparation corporelle permettra à chaque participant de trouver l’état de corps propice à l’interprétation de l’oeuvre.


THÈMES ABORDÉS
- l’écoute entre les danseurs
- la perception fine du poids du corps
- le contact et la notion de fluidité dans le mouvement
- les mouvements de groupes qui caractérisent l’oeuvre comme la notion de canon dans le temps et dans l’espace.
Ces thèmes seront repris lors de la phase de création, ils nourriront et participeront à son écriture.


 

DÉTAILS
Public : danseurs amateurs ou professionnels ou toute personne intéressée par l’étude du mouvement corporel et son expérimentation au sein d’un groupe
Nombre : les danses chorales s’adressent à un grand groupe de personnes (au minimum 30 et jusqu’à 68)
Durée : compter 22h d’intervention minimum à répartir sur un week-end ou une période de vacances

REPÈRES HISTORIQUESDès 1920, Rudolph LABAN imagina l’idée d’une « danse communautaire » en réaction aux effets négatifs de la révolution industrielle. Dans son esprit, la danse était un acte collectif quelle que soient sa forme et son public.Cette danse communautaire s’inspire des fêtes traditionnelles et familiales. « Pour R. Laban, le sens de la communauté, comme le développement individuel, ne pouvait prendre naissance que dans une gestuelle créative dont les racines plongent dans les tréfonds des sentiments humains ».Inspiré par l’idée du « choeur en musique vocale », Rudolph Laban imagine un «choeur de mouvement ». Les danses chorales sont la réunion, au sein d’un choeur de mouvement, de danseurs amateurs pouvant travailler avec des danseurs professionnels. Les créateurs de ces danses ont puisé leur inspiration dans les grands thèmes de la nature, comme « La Vague » de Albrecht KNUST créée en 1930 et la « La Terre » de Sylvia BODMER créée en 1953.

AUTOUR DES LIVRES/DVD PÉDAGOGIQUES

#01 LE CROQUIS DE PARCOURS

#02 TRANSFERTS ET TOURS

plusieurs interventions sont proposées pour plusieurs publics différents : voir détails ci-après

 

 

ELÈVES DE PRIMAIRE (6-11 ans) :

SYMBOLISATION DU MOUVEMENT DANSÉ

La symbolisation du mouvement dansé (SMD) utilise les signes et les concepts de base de l’écriture pour le mouvement Laban.

C’est une forme d’écriture simplifiée qui permet de dégager les éléments structurels d’une composition dansée ou de donner des propositions simples d’improvisation.

Ces éléments cernent le thème choisi, mais laissent libre cours à la part d’apport personnel de chacun.

L’enfant s’approprie ces signes - qui ont l’air abstraits mais qui n’ont d’abstrait que l’apparence car ils sont porteurs de sens - et  les aborde avec facilité.

Les signes donnent aux élèves un cadre référentiel à leurs improvisations ou compositions. Ils s’appuient sur des données élémentaires : l’espace occupé, le temps imparti, les parties du corps en mouvement, la relation aux autres et à l’espace environnant, la dynamique.

 

OBJECTIFS

Initier les élèves à une méthode qui permet d’explorer le mouvement comme un langage afin de développer leur aptitude à créer et communiquer dans un cadre artistique.

 

LES ENJEUX DE LA SMD

  • Apprendre aux enfants à travailler ensemble

  • Partir du potentiel de l’enfant pour l’enrichir et le développer

  • Développer la notion de partage et d‘échange

  • Responsabiliser, développer l’autonomie et l’aptitude à communiquer

  • Mettre en relation une activité artistique et une discipline étudiée dans le cadre scolaire.

 

CONTENU

  • Engager l’enfant dans le mouvement

  • Lui permettre d’identifier et de représenter son mouvement ou celui qu’il observe

  • Construire, composer, créer

  •  

  • Dissocier le mouvement de son interprétation

 

THÈMES ABORDÉS

  • L’action – l’arrêt de l’action – sa durée

  • Le trajet d’un geste – le chemin parcouru

  • Les directions -- l’orientation

  • S’approcher – s’éloigner de – atteindre

  • Sauter – l’amplitude – les contacts

 

DÉMARCHE

Ces thèmes couvrent les actions essentielles que le corps humain effectue quand il est en mouvement.

La symbolisation de ces actions permet à l’enfant de les appréhender comme un alphabet avec lequel il peut créer des mots, des phrases voire un texte entier.

Une fois que la danse est composée, écrite, un travail sur l’interprétation est abordé.

 

Chaque séance débute par un échauffement au cours duquel le thème est abordé sous des formes différentes : jeux, improvisations, manipulations d’objets…

Le thème et ses différents composants sont présentés aux enfants sous la forme de signes.

Ils vont susciter des jeux variés d’improvisation, de composition, d’écriture et de lecture, à deux ou à plusieurs.

 

DURÉE

8 à 10 séances de 1 heure 30

 

 

ELÈVES DE SECONDAIRE  ET ÉTUDIANTS D'UNIVERSITÉS :

CULTURE CHORÉGRAPHIQUE ET OUTILS DE COMPOSITION

 

OBJECTIF

Accompagner les élèves à identifier et comprendre les signatures chorégraphiques de grands noms de la danse comme Lucinda Childs, Merce Cunningham, Doris Humphrey, Odile Duboc et bien d’autres pour inventer, créer, explorer et apprendre les enjeux de composition.

La relation à l’écrit permet le partage et la transmission, il est possible et intéressant de mêler des élèves pratiquant différentes disciplines : l’écriture, la danse, le théâtre, la musique, le dessin dans le but de créer une forme commune et partagée.

 

CONTENU DES INTERVENTIONS

 

  • Présentation de la méthode :

Apprendre à travailler ensemble

Développer la notion de partage et d’échange

Se responsabiliser, développer l’autonomie

Développer l’aptitude à communiquer

Mettre en relation plusieurs domaines artistiques

Structurer, analyser et organiser ses idées et ses compétences

Se forger une culture chorégraphique, des référents

 

  • 5 Ateliers pratiques :

1- Engager l’élève dans le mouvement : traverser les parcours et les écritures des chorégraphes qui sont à la base du projet. Et identifier les différentes sources qui font le contexte d’une œuvre chorégraphique (chorégraphe, époque, musique, influences artistiques et/ou textuelles…)

2- Identifier son mouvement et le rerésenter

3- Construire, composer, créer, communiquer : à partir des croquis de parcours d’un extrait d’œuvre et des différentes sources liées à l’œuvre : construire sa propre écriture et compréhension de l’utilisation de l’espace et du rythme. A ce stade, les élèves peuvent décider de danser, d’écrire un texte, de dessiner etc…

4-Transmettre à d’autres élèves et traverser leurs écritures

5-Inventer ensemble un rendu de ce travail croisé, un parcours pour des spectateurs

PROFESSEURS DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET PROFESSEURS DE DANSE :

DÉVELOPPER L'EXPLORATION ET LA CRÉATIVITÉ

A partir des outils pédagogiques conçu par Noëlle Simonet : La partition chorégraphique : outil de transmission, outil d’exploration #01 Le Croquis de parcours et #02 Transferts et tours, nous proposons d’explorer quelques fondamentaux du mouvement Laban que l’on trouve dans les croquis de parcours et dans les deux actions motrices fondamentales, marcher et tourner: la notion de parcours, la forme du parcours (droit, courbe), comment on s’oriente sur ce parcours (marcher, tourner, courir, chuter), où se situe ce parcours dans un lieu (comment se repérer dans un lieu et s’orienter, à quoi on se réfère dans le lieu : un point, un danseur, l’espace autour…), la longueur et la durée du parcours, la relation entre les différents parcours (les rencontres, les croisements, les entrées, les sorties).

 

Tous ces éléments forment une véritable boîte à outil dans laquelle nous pourrons piocher pour explorer, développer la créativité et entrer dans l’univers de trois chorégraphes majeurs que nous avons choisi (M. Cunningham, L. Childs et D. Humphrey) pour comprendre ce qui constitue leur signature chorégraphique.

 

Ces éléments d’écriture sont symbolisés par des signes très simples que les participants pourront écrire, se transmettre pour observer, composer, inventer et construire un regard qui analyse le mouvement. L’abstraction des corps que permet cet outil et son approche graphique écrite et animée dans le DVD qui nous sert de point d’appui, ouvre une véritable transversalité dans l’approche de l’espace, des déplacements au sol et de l’univers des chorégraphes.

La musique, les arts plastiques et graphiques, la géométrie, l'étude du contexte artistique et historique des œuvres, l’écriture sont autant de disciplines qui viennent nourrir l'exploration de ces croquis de parcours et des multiples combinatoires de formes et de mouvements que l'on trouve dans la boîte à outil que nous ouvrirons ensemble.

 

 

ATELIERS

Premier atelier : il proposera mise en corps et une exploration des composantes essentielles du déplacement, qui seront mises en lien et analysées par les principes fondateurs de la cinétographie, notamment :

  • formes de parcours

  • direction et orientation

  • la relation : la rencontre

Mis en situation d’inventer, de transmettre et d’interpréter de courtes danses basées sur ces principes de déplacement, les participants seront amenés à mettre à jour le fonctionnement du croquis de parcours, l’intérêt de son utilisation et de sa lecture et les signes correspondants aux notions abordées dans le DVD.

 

Deuxième atelier : il aura pour objectif de faire découvrir comment utiliser cette matière avec des enfants, des adolescents et des élèves danseurs.

Nous proposons des mises en situations pédagogiques où l'élève crée/compose, écrit le mouvement observé et lit/interprète sa partition ou celle de son partenaire dans le groupe à l'aide de cartons.

Nous proposons des allers-retours entre les facteurs concrets du déplacement développés dans le premier atelier et les perceptions que la combinaison de ces facteurs provoque chez le spectateur. Comment l’articulation de ces deux aspects peut être le lieu d’un langage artistique, chorégraphique, propre à révéler la signature de chacun ?

 

Troisième atelier : toujours centré sur le déplacement cet atelier proposera d'aborder comment s'inspirer des œuvres du répertoire (proposées dans le DVD et d’autres) pour explorer et inventer.

Quels éléments du langage étudiés dans l’atelier précédent sont repérables dans les œuvres et peuvent s’analyser au travers de l’outil partition ?

Nous proposons des mises en situation pédagogique en intégrant les œuvres étudiées dans le DVD.   

 

DUREE

Stage intensif : 1 journée

Stage plus approfondi : 3 jours

© 2023 par Troupe de théâtre. Créé avec Wix.com
 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus